Aller au contenu principal

On fait les valises et on y va ? Comment bien préparer et planifier son séjour à l’étranger


Départ pour l’étranger. Que tu quittes la Suisse pour un petit voyage linguistique ou un séjour plus long, l’aventure commence avant même de passer le pas de ta porte, et plusieurs mois en amont.
 

Partir vivre à l’étranger quelque temps figure souvent en bonne position sur la bucket liste de beaucoup de personnes. Boulot de rêve, semestre à l’étranger, voyage linguistique longtemps espéré, stage ou année sabbatique, les raisons de voyager sont multiples et peuvent être personnelles ou professionnelles. Mais a-t-on toujours besoin d’une bonne raison ? Non ! On peut tout simplement avoir envie de vivre ailleurs quelque temps. Chaque année, près de 28 000 Suisses décident de partir à l’étranger. Certains reviennent un jour, d’autres partent pour toujours. Adieu la Suisse, bonjour l’aventure ! Et le plus vite possible, s’il-vous-plaît ! Halte là ! On se calme ! Un voyage, ça s’organise. Un séjour à l’étranger, ça se prépare minutieusement. Tu trouveras une montagne d’informations sur les choses à ne pas oublier, de l’inscription sur le registre des Suisses à l’étranger aux formalités douanières, dans le guide pratique « Checkliste de l’expatriation ».
 

Tu as pensé à tout ? Tu es paré pour ton séjour à l’étranger.

À chaque voyageur son type de préparation. Plus tu seras préparé, mieux les choses se dérouleront lorsque tu prendras le départ pour écumer les quatre coins du monde. Au fait, qui a dit que les voyages linguistiques et les séjours à l’étranger étaient réservés aux moins de 30 ans ? Ta grand-mère adore voyager ? Parle-lui de Granny au Pair. Cette fondation recherche sans cesse de gentilles grand-mères dans le monde entier. Quel que soit l’âge, chacun doit en revanche

1. Posséder un passeport en cours de validité pour entrer dans un autre pays. La carte d’identité est aussi parfois réclamée. Attention à la date de validité. Dans certains pays, le passeport doit être valide pendant encore six mois après la date prévue de sortie !
 

2. En fonction de ta destination, il te faut :

  • une autorisation d’entrée électronique
  • un visa (est-ce qu’il est conforme à la durée de ton séjour ?)
  • des vaccins
  • éventuellement une autorisation de travailler
  • connaître les conditions d’entrée du pays ? Vérifie la distinction qui est faite entre les touristes, les étudiants, les travailleurs salariés et les travailleurs bénévoles !
     

3. Étudier et apprendre une langue :

  • De quoi as-tu besoin pour étudier dans ton pays d’accueil ?
  • Est-ce que tes diplômes, certificats et qualifications sont reconnus ?
  • Pour travailler, as-tu besoin de traductions/de certifications spécifiques ?
  • Dans le guide pratique « Séjours linguistiques/Études à l’étranger », tu trouveras de nombreuses informations et réponses sur les déclarations et assurances obligatoires.
  • Quid de la reconnaissance du diplôme ? Etc.
     

4. Clarifier les questions d’assurances (une assurance maladie/accident/responsabilité civile est indispensable quand on part à l’étranger !) Important : il est recommandé de contracter une assurance voyage à l’étranger au cas où tu tomberais malade ou aurais un accident.
 

5. Durant ton séjour à l’étranger, qu’en est-il de ton argent ? Les banques suisses ne sont pas toutes friandes des séjours longue durée. Pense à demander à la tienne si tu peux garder ton compte, si ta carte de crédit reste valide et les frais qui sont chargés à l’étranger. Tu trouveras toutes les informations nécessaires en matière de banque auprès de l’Organisation des Suisses de l’étranger.
 

6. Tu souhaites conduire ou louer un véhicule à l’étranger ? Est-ce que ton permis suffit ou as-tu besoin d’un permis international ?
 

7. Quelles sont les conditions douanières à l’étranger (notamment en matière de biens) ? Quels documents sont demandés ?
 

8. Fais une copie de tes documents les plus importants (passeport, visa, attestation de départ, etc.) et enregistre-les dans un cloud de type Dropbox, Drive, iCloud.
 

Faut-il se désinscrire de Suisse ou non ?

C’est la grande question quand on prépare un voyage ou un séjour à l’étranger. Faut-il déclarer son changement d’adresse ? Impossible de répondre à cette question de manière générale. Si la désinscription est parfois judicieuse, elle est souvent obligatoire et donc inévitable. Le problème, c’est que ce n’est pas forcément à toi de décider. Ta commune de résidence a aussi son mot à dire.

D’une manière générale, si ton séjour à l’étranger dure plus de trois mois, que tu rends ton appartement et que tu ne prévois pas de rentrer rapidement, tu dois déclarer ton changement de résidence au Contrôle des habitants.

Mais il y a toujours des exceptions. Certaines communes ou cantons gèrent ça différemment et ferment un œil, voire les deux, si tu gardes par exemple ton logement ou ton emploi en Suisse. Tu peux alors voyager plus de trois mois sans te désinscrire. Qu’en est-il dans ta commune ? Combien de temps peux-tu voyager ou t’absenter ? Trois mois ? Six mois ? Plus ? Tu trouveras toutes ces réponses au Contrôle des habitants. L’annonce du changement de résidence est malgré tout souvent obligatoire si le séjour à l’étranger dure plus d’un an !
 

Se préparer, c’est aussi peser les avantages et les inconvénients

La mauvaise nouvelle, c’est qu’un changement d’adresse est souvent synonyme de démarches fastidieuses et de paperasse, et qu’il faut bien se préparer. La bonne nouvelle, en revanche, c’est que le jour où tu reviendras t’établir en Suisse, tu connaîtras la procédure et tu seras armé pour tout recommencer en sens inverse.
 

Avantages de la désinscription :

  • plus d’obligation fiscale
  • la résiliation des contrats et des assurances
  • la possibilité de te faire verser tes avoirs de vieillesse par la caisse de pension ou le troisième pilier
  • la liberté
     

Inconvénients de la désinscription :

  • Les tracasseries bureaucratiques lors de la désinscription et de la réinscription
  • les conditions de la caisse de maladie, l’assurance accidents et de certains autres contrats qui évoluent, et pas toujours dans le bon sens
  • idem pour ton compte en banque en Suisse, quand ta banque accepte de te suivre dans ton aventure à l’étranger
  • Tu dois solder tes impôts avant ton départ.
  • Si tu cesses de payer tes cotisations AVS, tu auras des lacunes de cotisations.
  • Si tu n’es plus actif, tu seras radié de la caisse de pension.
  • Qui s’occupera de tes démarches administratives pendant ton séjour à l’étranger ? Lors de ta déclaration de changement d’adresse, tu dois mandater quelqu’un.
     

Informe-toi avec précision sur les déclarations obligatoires auprès du Contrôle des habitants. N’hésite pas à leur poser des questions et demande-leur des réponses écrites. Évite de t’y prendre juste avant de monter dans l’avion ! N’oublie pas d’emporter la confirmation de déclaration, tu pourrais avoir des problèmes à la frontière, notamment pour tes effets personnels. Toutes les formalités sont réglées, tu as remis tous les documents nécessaires à temps et tes impôts sont soldés ? Plus rien ne s’oppose à ton départ. Enfin... presque plus rien.
 

Tu pars au pair, en stage, en voyage linguistique ou en service volontaire ? Ou juste quelques semaines à l’étranger ? Qu’est-ce que tu fais de ta chambre, pendant ce temps ?

Tu souhaites partir quelques semaines ou mois à l’étranger puis retrouver ton ancienne vie à ton retour ? Si tu vis chez tes parents, rien de plus simple. Ta chambre restera probablement intacte et tu n’as rien de spécial à faire. Tu es en colocation ou tes parents veulent utiliser ta chambre pendant ton séjour ? Pas de problème ! Le stockage est la solution idéale dans les deux cas.

Si tu es locataire, tu dois décider de garder ou non ton appartement ou ta chambre en colocation (attention, le délai de préavis est souvent de 3 mois !). Si tu peux te permettre de payer un loyer ici et un à l’étranger, pas de problème, mais si tu envisages un séjour à l’étranger plus long ou un voyage de quelques mois à un an et que tu ne rechignes pas à l’idée d’avoir quelques francs en plus dans ton portefeuille, la sous-location est une bonne option.
 

Déjà enregistré dans ton pays d’accueil ? Tes droits et tes devoirs en tant que Suisse de l’étranger

Les Suisses de l’étranger sont des ressortissants suisses qui résident temporairement ou durablement en dehors de la Suisse. La Loi sur les Suisses de l’étranger (abrégée LSEtr) régit leurs droits et leurs devoirs. Lorsque tu annonces ton changement d’adresse à la commune que tu quittes, tu as 90 jours pour déclarer ton arrivée dans ta commune d’accueil auprès de la représentation suisse compétente (ambassade ou consulat) afin d’être inscrit au registre des Suisses de l’étranger. Pour cela, il te faudra ton passeport (ou de ta carte d’identité), ton attestation de départ de ta commune de résidence précédente et, si tu l’as, ton acte d’origine. Pareil pour le Guichet en ligne pour les Suissesses et les Suisses de l’étranger (DFAE). Le DFAE est le Département fédéral des affaires étrangères. Il aide à préparer l’émigration et l’immigration, propose un enregistrement pour les voyages à l’étranger (y compris professionnels) et gère les situations de crise.

Checkliste séjour à l’étranger

Guide de survie : sous-louer appartement
Tu prévois un long voyage ? Tu souhaites partir plusieurs mois à l’étranger ? Félicitations, de nombreuses personnes en rêvent. Mais que faire de ton appartement ? Pense à la sous-location ! Sans risque, pas de plaisir ! Zebrabox te propose six techniques de survie, pour ton bien... et celui de ton appartement. 😉

Le déménagement facile : petit précis pour s’y retrouver
Ton déménagement approche et tu ne sais plus où donner de la tête ? Pas de panique ! Le déménagement chaotique, c’est uniquement le lot des personnes stressées ou mal organisées. Voici quelques conseils pour un déménagement zen.